Jeunes à l'APF : Action Coup de Pouce

30.11.2017

Depuis juin 2017, l’action nationale Jeunesse "Coup de Pouce" donne de l’élan aux idées des Groupes Jeunes de l’APF. Parfois, un simple geste suffit pour enclencher une dynamique. La preuve avec le démarrage en trombe de l'action nationale Jeunesse "Coup de Pouce". 

Selon les modalités définies par la Commission nationale politique de la jeunesse (CNPJ), une subvention d’un montant maximum de 400 € permet de contribuer aux projets des groupes Jeunes de l'APF.  Trois conditions : action menée par et pour des jeunes favorisant l’inclusion. 
 

"Mangeons crêpes et parlons sexe !" à Paris 

En juin 2017, en Ile-de-France, un "Coup de Pouce" a été donné au projet "Mangeons crêpes et parlons sexe !". Sous l’acronyme MCPS, les membres du Groupe Jeunes ont invité leurs pairs, valides et en situation de handicap, à vivre une rencontre réunissant gourmandise et réflexion. Le matin, atelier pâtisserie, et l’après-midi, dégustation-débat au côté d’une gynécologue et d’une sexologue. Désir, sexisme, assistant sexuel, les sujets de MCPS ont fait sauter les crêpes et tomber les tabous. Ce succès promet des ateliers réguliers dans un esprit gourmand et avide d’informations.
 

Randonnée citadine à Lyon

jeunes APF Même dynamique à 400 kilomètres de Paris, à Bourg-en-Bresse, où le groupe Jeunes de la délégation APF de l’Ain a lui aussi profité d’un "Coup de Pouce" en juin 2017. Ce financement est venu compléter des bénéfices acquis lors de la manifestation de la Course des Héros à Lyon cet été. Huit adhérents (en situation de handicap et valides) âgés de 25 à 38 ans ont organisé et vécu l’action "Vivre à Lyon à 100000 volts". Outre la visite de la ville, ils ont profité de cette randonnée citadine pour préparer un futur voyage en rencontrant des personnes-ressources au Centre international de séjours de Lyon, une association pour l’hébergement des étrangers en court séjour.
 
À la nuit tombée, leur périple a traversé la ville illuminée. Soudés par cette opération, les jeunes se sentent prêts à mener des actions citoyennes, tels qu’un débat sur l’emploi des jeunes en situation de handicap ou une action solidaire au profit des Restos du Cœur.
 
Jeunes
Vie associative