Construire une société ouverte à toutes et à tous

visuel plaidoyer généralVivre « comme tout le monde », choisir librement son mode de vie, participer à la vie de la cité et en être acteurs : c'est tout simplement ce que désirent les personnes en situation de handicap et leurs proches. Pour autant, les personnes en situation de handicap ne veulent pas se battre exclusivement pour elles-mêmes ; elles proposent d'agir pour une société ouverte à toutes et tous, avec toutes les personnes, concernées ou non par l'exclusion, partageant la volonté d'un autre modèle de « vivre ensemble ».

L’APF revendique une société solidaire, ouverte à toutes et à tous c’est-à-dire :

 

Pour l’APF, une société ouverte à tous, c’est une société :

  • qui rend effectifs les droits de l’homme ;
  • conçue et aménagée pour être accessible à tous, c’est-à-dire une société qui considère l’accessibilité universelle comme une norme fondamentale de la qualité de vie de tous les citoyens et donc qui doit s’inscrire dans les politiques d’aménagement et de développement durable ;
  • qui combat les préjugés et les discriminations ;
  • qui s’oppose à toute logique d’exclusion et d’injustice sociale ;
  • qui affirme et défend la participation sociale de chacun, quelles que soient ses capacités et ses déficiences ;
  • dans laquelle chacun a sa place et respecte celle des autres ;
  • en collaboration avec tous.

Cette ambition s’appuie sur les droits fondamentaux, notamment ceux inscrits dans la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948. Elle rejoint celle de l’Organisation des Nations unies avec sa Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées.

Documents à télécharger
Le plaidoyer général de l'APF
Le visuel du plaidoyer général
Le bilan APF de la loi handicap
Le livret Investir sur la solidarité
Propositions APF 2017-2022 - l'intégralité

Changer le regard

Visuel pour Idées reçues
Visuel pour Idées reçues

Idées reçues

Ouvrir le bloc
Visuel pour Idées reçues

Idées reçues

« Les handicapés ne peuvent pas vivre seuls / sont des gens assistés / sont inaptes au travail / n’ont pas de vie sexuelle / sont des privilégiés : places de stationnement réservées, au premier rang des spectacles, plein d’aides financières » ; « Les handicapés sont des gens exemplaires et hors du commun ! »… Le handicap nourrit beaucoup de fantasmes, de craintes plus ou moins conscientes… Des préjugés et expressions blessants, humiliants, infantilisants qui disparaissent si on se donne la peine d’y réfléchir et d’en parler !

>Fermer
Visuel pour Visibilité et médias
Visuel pour Visibilité et médias

Visibilité et médias

Ouvrir le bloc
Visuel pour Visibilité et médias

Visibilité et médias

La présence des personnes en situation de handicap, leur visibilité et leur participation dépendent aussi de la façon dont la société communique : les personnes qui vivent des situations de handicap ne sont pas seulement les « témoins » de leur vécu dans des reportages, ou des sportifs aux Jeux paralympiques. À quand des héros ou des présentateurs de programmes télévisés en situation de handicap à des heures de grande écoute ?

En savoir plus

>Fermer
Visuel pour Situations incomprises
Visuel pour Situations incomprises

Situations incomprises

Ouvrir le bloc
Visuel pour Situations incomprises

Situations incomprises

Certaines incapacités d’origine motrice entraînent des difficultés qui laissent croire à tort que la personne ne dispose pas de toutes ses capacités intellectuelles : difficultés d’élocution, mobilité amoindrie… Ces personnes sont régulièrement ignorées et ont le sentiment d’être méprisées, avec un ressenti de condescendance… alors même qu’elles disposent de toutes leurs facultés pour communiquer et échanger.

En savoir plus

>Fermer
Visuel pour Ressenti personnel
Visuel pour Ressenti personnel

Ressenti personnel

Ouvrir le bloc
Visuel pour Ressenti personnel

Ressenti personnel

Entre préjugés et obstacles, il y a le ressenti de la personne, source de combativité mais aussi d’abattement. Un ressenti souvent doublé de souffrance physique qui, si elle est peu mise en avant, n’en est pas moins réelle. « Ne pas pouvoir faire seul » est frustrant, parfois humiliant. La douleur physique est tue pour ne pas laisser croire qu’on s’apitoie sur soi-même. Il est usant de se justifier, de prouver, de devoir « réussir »... C’est malgré tout cela que la personne tente de « dépasser son handicap » pour vivre comme tout le monde.

>Fermer
Visuel pour Vocabulaire
Visuel pour Vocabulaire

Vocabulaire

Ouvrir le bloc
Visuel pour Vocabulaire

Vocabulaire

Avoir le bon vocabulaire, c’est faire un 1er pas vers la compréhension et l’acceptation de l’autre. La formule « les handicapés » est une façon de catégoriser une population en oubliant l’idée même de « personne » et parler des « personnes handicapées » revient à réduire une personne à sa déficience. L’APF parle donc de « personne en situation de handicap ». La « situation de handicap » est à la fois la conséquence d’une incapacité personnelle (quelle qu’en soit la cause) à effectuer tel ou tel acte et des obstacles liés à l’environnement.

>Fermer

Citoyens concernés, citoyens impliqués !

Impliquer les citoyens et leurs représentants dans le processus décisionnel est de toute évidence le meilleur moyen de tendre vers la justesse des politiques et leur compréhension. Aussi, il est indispensable d’accorder aux citoyens une réelle place dans le dialogue civil national, européen et international.
De nombreuses instances de concertation, de réflexion, de décision et de conseil existent. Ce sont autant d’espaces d’échanges dans lesquels les citoyens et les associations doivent pouvoir siéger et intervenir, à titre d’« experts » de la société civile, du quotidien. Les personnes en situation de handicap, leur entourage et les associations qui les représentent doivent donc y avoir toute leur place, que ces instances soient spécialisées ou non dans le domaine du handicap. Elles doivent pouvoir, par exemple, participer à une réunion d’aménagement d’un quartier ou siéger dans une instance de concertation avec des usagers de transports.
En effet, plus il y aura de concertation et plus la compréhension des problématiques quotidiennes vécues par les personnes concernées progressera. C’est ainsi qu’on aboutira à une juste articulation des vécus citoyens et des savoirs techniques.
Cette expertise citoyenne doit être prise en compte à tous les échelons de la société dans tous les territoires : locaux, nationaux, mais aussi européens et internationaux.

L’APF l’a bien compris, elle permet aux personnes de développer leur pouvoir d’agir.

#2017Agirensemble

De juin 2016 à juin 2017

#2017AGIRENSEMBLE

Rendez-vous sur 2017agirensemble.fr

Carte près de chez vous

L'APF près de chez vous

Partout en France, l’Association des Paralysés de France propose un accompagnement individualisé de qualité aux personnes en situation de handicap