Garantir un revenu d’existence

visuel plaidoyer ressourcesLe pouvoir d’achat est une des priorités des Français. Cette priorité s’exprime par le souhait simple et légitime de pouvoir vivre décemment, d’avoir les moyens financiers de vivre dignement. C’est-à-dire pouvoir se loger, se nourrir, se chauffer, se soigner, s’habiller, communiquer et sortir de chez soi.
Or, le nombre de personnes en situation de pauvreté ou de précarité s’accroît. Chômage, précarité, travail à temps partiel, coût de la vie, salaires  qui évoluent faiblement ou niveau des minima sociaux qui restent insuffisants. Pour celles qui n’ont pas d’emploi, chômeurs en fin de droits, bénéficiaires de minima sociaux, personnes en situation de handicap, la situation s’aggrave encore plus vite avec un risque d’exclusion sociale élevé…

L’APF revendique le droit à des ressources suffisantes :

  • Fixer un objectif de zéro personne en situation de handicap sous le seuil de pauvreté.
  • Créer un revenu individuel d’existence situé au-dessus du seuil de pauvreté déconnecté des ressources du conjoint pour garantir des ressources vitales à toutes les personnes ne pouvant pas ou plus travailler en raison de leur handicap ou de leur maladie invalidante, indépendantes des ressources du foyer.
  • Garantir un cumul favorable du revenu d’existence avec les revenus du travail pour inciter à l’accès ou au retour à l’emploi.
Documents à télécharger
Le plaidoyer APF sur les ressources
Le visuel du plaidoyer Ressources
Le Pacte "Ni pauvre, ni soumis"
Propositions APF 2017-2022 - l'intégralité
Plaidoyer APF Revenu individuel d'existence.pdf

Des injustices à combattre

Visuel pour En "pension" d'invalidité
Visuel pour En "pension" d'invalidité

En "pension" d'invalidité

Ouvrir le bloc
Visuel pour En "pension" d'invalidité

En "pension" d'invalidité

Une personne qui cesse son travail pour maladie ou aggravation de son handicap peut percevoir une pension d’invalidité dont le montant est variable, parfois 280 euros par mois ! Cette pension peut être cumulable avec une activité professionnelle ou avec un minimum social dans certaines conditions. Les situations vécues par les titulaires de ces pensions peuvent être complexes et désavantageuses. La revalorisation des pensions est insuffisante. L’APF revendique une harmonisation des dispositifs et la création d’un revenu individuel d’existence.

>Fermer
Visuel pour Dépendre de son conjoint-e
Visuel pour Dépendre de son conjoint-e

Dépendre de son conjoint-e

Ouvrir le bloc
Visuel pour Dépendre de son conjoint-e

Dépendre de son conjoint-e

Imaginez que l’on calcule votre revenu en fonction de celui de la personne qui partage votre vie ! C’est le cas pour une personne en situation de handicap touchant l’AAH et vivant en couple : elle se voit réduire ou refuser son allocation en fonction des revenus de son partenaire (conjoint, concubin, pacsé)… Cette situation inadmissible car elle fait peser la situation de handicap sur le couple, met à mal l’autonomie des personnes en situation de handicap et entraine des situations complexes parfois douloureuses que l’APF dénonce.

>Fermer
Visuel pour Trop de restes à charge
Visuel pour Trop de restes à charge

Trop de restes à charge

Ouvrir le bloc
Visuel pour Trop de restes à charge

Trop de restes à charge

La faiblesse des ressources ainsi que les charges directes et indirectes pesant sur les personnes grèvent fortement leur budget : dépenses de santé, de besoins élémentaires, d’assurance, d’accès à des produits spécifiques, surcoûts liés au handicap non pris en charge. De même les personnes vivant en établissement, une fois leur participation aux frais de vie quotidienne déduite, doivent se contenter d’un montant d’argent de poche trop dérisoire.

Découvrez les revendications APF sur la santé

Découvrez les revendications APF sur la compensation

>Fermer
Visuel pour Travailler c'est régresser
Visuel pour Travailler c'est régresser

Travailler c'est régresser

Ouvrir le bloc
Visuel pour Travailler c'est régresser

Travailler c'est régresser

Parfois certains ont le sentiment que mieux vaut ne pas travailler plutôt que de voir ses aides si réduites que l’on ne retire qu’une amélioration insignifiante de son niveau de vie avec un salaire. L’APF revendique un meilleur cumul salaire + aides et une meilleure prise en compte des frais réels supportés par les personnes en situation de handicap dans l’exercice d’une activité professionnelle.

Découvrez les revendications APF sur l'emploi

>Fermer

2017 - 2022 : Changeons de cap !

Depuis mars 2017
Carte près de chez vous

L'APF près de chez vous

Partout en France, l’Association des Paralysés de France propose un accompagnement individualisé de qualité aux personnes en situation de handicap