Garantir le respect de la dignité et l’accès aux lieux et aux droits en prison
 

Si, aujourd’hui en France, vivre avec un handicap signifie encore trop souvent être exclu•e de toute vie sociale et citoyenne, en prison aussi, le handicap accroît l’exclusion.

Comme de nombreux détenu•e•s, les personnes en situation de handicap incarcérées vivent dans des conditions de promiscuité et d’insalubrité inacceptables.

Des conditions indignes auxquelles s’ajoutent d’autres obstacles : l’inaccessibilité des lieux (cellules, parloirs, promenades) et des droits, l’impossibilité d’avoir une aide humaine… Quid alors de la vie quotidienne en prison (se nourrir, se laver mais aussi travailler, pratiquer une activité de loisirs…) et du respect des droits "normalement" accordés aux détenu•e•s : droit de visite, droit à la santé, droit à l’intimité… ? D’autant que la prison peut être créatrice de handicap du fait de l’absence de soins et des conditions de détention inacceptables.

Ainsi, le respect de la dignité et l’accès aux lieux et aux droits doivent être pris en compte, même en détention.

C’est donc en se fondant sur le respect des libertés et droits fondamentaux des personnes en situation de handicap détenues que l’APF et Ban public ont élaboré ce plaidoyer Prison & handicap : non à la double peine !  
 

Télécharger le plaidoyer APF – Ban public
 

2017 - 2022 : Changeons de cap !

Depuis mars 2017
Carte près de chez vous

L'APF près de chez vous

Partout en France, l’Association des Paralysés de France propose un accompagnement individualisé de qualité aux personnes en situation de handicap